Volet coulissant

Le volet coulissant fait glisser ses vantaux le long d’un mur, sur un simple ou double rail, sur un ou deux côtés, de 1 à 4 vantaux qui coulissent le long de la façade.

Un volet coulissant a ses vantaux suspendus

son guidage haut qui en supporte tout son poids, il peut être fixé en applique ou sous un linteau. 

Ce guidage haut est composé d’un rail apparent ou protégé sous un bandeau qui peut être en acier, en aluminium ou en bois.

Les chariots du volet coulissant effectuent une liaison entre le rail haut et le vantail, ils peuvent supporter un poids de 40 à 120 Kg.

 

Installation d'un volet coulissant
Un volet coulissant à galandage
peut se prévoir avec votre baie, les vantaux s’effaceront dans la maçonnerie, laissant le mur de façade libre
Précédent
Suivant

Le guidage bas d’un volet coulissant se monte sur plots (points de guidage) ou sur rail selon les configurations :

Le volet coulissant en façade de maison

Le volet coulissant selon son type de refoulement devant vos fenêtres et l’entrainement de ses panneaux en bois, aluminium ou pvc 

se définie dans différentes gammes.

En effet, entre le choix d’un modèle en voie simple ou double voie et son refoulement symétrique ou non symétrique.

L’entraînement d’un volet coulissant se configure sur le principe d’une synchronisation ou d’un système télescopique :

La motorisation du volet coulissant se situe dans son rail haut de guidage, elle agit sur une transmission à courroie ou câble avec des poulies fixées en bout du rail.

Ainsi, le moteur entraîne automatiquement la fermeture ou l’ouverture de tous les vantaux aluminium, bois, pvc ou fer qu’ils soient pleins ou à lames orientables.

 Le poids et la dimension sont les seules incidences sur l’entrainement des vantaux du volet coulissant en raison de leur déplacement vertical qui empêche la prise au vent.

La courroie ou le câble et les éléments d’équerres, de tendeur et de poulies qui compose la motorisation à chariot du volet coulissant fait que son moteur en une seule commande entraîne l’ensemble des vantaux en opposition.

 1.Les volets coulissants motorisés équipés d’une version à fins de courses électroniques sont préférables car elle permet une phase d’accélération et de ralentissement avec un auto-apprentissage de sa course.

En option : déverrouillage de secours par un pack batterie.

2.Tendeur de synchronisation

3.Équerre de jonction pour synchronisation

4.Équerre d’entrainement de synchronisation

5.Courroie crantée ou câble en acier inoxydable

Kit de motorisation à transmission pour volet coulissant (220,12 ou 24 volts), prévoir le logement d’un transformateur selon les modèles.

Une version de produits solaire existe, très pratique : aucun câble à tirer ou de transformateur à loger.

Sa commande peut être radio ou filaire (interrupteur), les puissances des moteurs vont de 18 à 50 watts qui peuvent faire coulisser des vantaux de 65 à 120 kg.

Un volet coulissant avec une motorisation logée sous linteau

C’est une solution idéale pour garder une esthétique de façade ou de l’adapter sur des vantaux existants qu’ils soient en bois ou en aluminium, plein ou en lames persiennes.

Elle se définit en deux types de fabrication :

Volet coulissant avec motorisation à crémaillère qui entraîne grâce à un arbre et un pignon, les vantaux équipés de crémaillères.

Son moteur tubulaire entraîne un bloc de réduction (pignons) ou son système par un moteur simple qui intègre son propre bloc de réduction avec la possibilité de faire coulisser 1 à 4 vantaux, toutefois, elle nécessite un moteur par sens de refoulement.

 

Volet coulissant avec une motorisation à courroie :

Elle est équipée d’un moteur tubulaire qui entraîne une courroie crantée en liaison avec son système de synchronisation.

Un caisson très discret et certains fabricants de volets coulissants peuvent le prévoir dans leur pré-cadre.

Un volet coulissant motorisé peut très bien se coupler à la gestion d'une domotique.

Devenir membre de Guide Menuiserie

Partagez votre expérience !