baie coulissante d'une fenêtre en deux vantaux

Porte et fenêtre : comment les choisir ?

Quelle porte et fenêtre choisir ?

Pour choisir sa porte et fenêtre comme sa baie vitrée, la vraie difficulté est de s’y retrouver dans la jungle d’informations et d’arguments avancés par chaque fabricant.

Décryptage des éléments clés :

Le vocabulaire employé par votre professionnel de porte et fenêtre

Avant toute chose, il est absolument essentiel de comprendre les termes utilisés par son interlocuteur pour éviter toute méprise. A noter que ces différents éléments seront valables pour n’importe quelle menuiserie :

 

Chaque cas est particulier, mais le vocabulaire vous permettra de visualiser dans l’espace les points abordés :

L’environnement d’une baie

Les termes associés à la fenêtre, porte ou baie vitrée, aussi bien qu’à la maçonnerie ou les accessoires et serrurerie des menuiseries classés par ordre alphabétique

La vue en coupe d’une fenêtre et d’une baie coulissante

Les différentes ouvertures des portes et fenêtres, des coulissants et des grandes baies en verre

Sur le marché, il existe de nombreuses possibilités d’ouvertures de fenêtres sur mesure ou de série avec pour chacune des avantages qui correspondent à l’architecture de votre habitat.

 

Plus concrètement, à qualité égale, les châssis ouvrants ou coulissants se choisissent en fonction d’une pièce, d’une fonctionnalité, d’un encombrement ou d’une mise en valeur de vos grandes baies (coulissantes, galandages, accordéons, en angle…).

Les différents choix de vitrages pour les menuiseries

La question du choix du type de vitrages pour votre fenêtre est très délicate : 

faut-il privilégier du double ou triple vitrage, quelle épaisseur sélectionner, quel style préférer (ou matériaux) et surtout, comment comparer leurs performances techniques ?

Les matières pour les portes et fenêtres

Le choix d’une matière pour les fenêtres et les baies revient à choisir le matériau pour son châssis (dormant et ouvrant). 

Sur le marché, il existe plusieurs options telles que l’aluminium, le PVC, le bois, l’acier ou encore la mixte avec le bi-matière.

 

Le fonctionnement des coefficients de performances des fenêtres

Le choix de la matière de vos fenêtres et de vos baies selon leurs performances associées, en termes d’étanchéité à l’air, de perméabilité à l’eau, de tenue au vent, de transmission lumineuse, de facteur solaire, etc.

Ici, il faut distinguer et combiner les coefficients des vitrages et ceux des menuiseries.

porte fenêtre bois

Les différentes poses de porte et fenêtre

pose de fenêtre

La pose en rénovation d'une fenêtre

Sur ce point, il s’agit de distinguer les différentes techniques de poses en rénovation aux adaptations qui peuvent se réaliser sur votre existant. Avant tout, ces dernières dépendront de l’état de votre dormant (cadre de la menuiserie = bâti de votre fenêtre).

La plus simple et la moins onéreuse avec un dormant en bon état est la pose en rénovation : 

votre menuisier garde le dormant existant et vient poser le nouveau support de la fenêtre par-dessus. Cela crée une sur-épaisseur mais, en fonction de l’ancien et le nouveau modèle, vous récupérerez en clair de jour.

La dépose partielle d’une fenêtre :

 Le travail de votre menuisier consiste à ne garder qu’une partie du dormant, la partie basse est retirée, afin de repartir sur du neuf. L’écart de prix n’est pas très important par apport à la première solution et vous gagnez surtout en esthétique.

Repartez sur du neuf avec la dépose totale d’une fenêtre : 

votre menuisier retire totalement l’ancien châssis et vous repartez sur le bâti de la maçonnerie. Autrement dit, un support tout neuf…

La pose d'une fenêtre sur un support neuf

Les différentes poses sur un support neuf (comme la rénovation en dépose totale) peuvent se réaliser de 3 façons mais elles peuvent également dépendre d’autres paramètres comme l’association d’un volet roulant (tradi, bloc baie, 1/2 linteau…) ou du type d’isolation (par l’extérieur de façade).

Pose en feuillure 

(encoches spécifiques faites dans la maçonnerie pour accueillir la menuiserie).

Elle est réalisée dans le cas de grosses rénovations puisque les feuillures se trouvent généralement sur des constructions anciennes.

La pose consiste à installer le nouveau châssis à l’intérieur de la feuillure. L’appui reçoit directement la traverse basse du dormant qui se trouve ainsi complètement encastré.

Le différentiel qui reste entre ce dernier et l’isolation sera comblé, puis recouvert par un habillage de la matière de votre nouveau support (bois, aluminium, PVC…).

Pose en applique

Cette pose est réalisée dans la grande majorité des cas pour une installation neuve et prend en compte le type d’isolation prévu pour votre habitation.

La pose en applique au nu intérieur (traditionnel) consiste à fixer le châssis de la menuiserie sur le mur intérieur. Contrairement à une applique au nu extérieur dans le cadre d’une isolation thermique extérieure (ITE).

Pose en tunnel

Dans ce cas précis, la menuiserie est posée dans le tableau de la baie : ce choix est traditionnellement opéré dans les maisons anciennes en pierre ou à colombage, mais également pour les constructions plus récentes construites en mono mur.

Pose en feuillure
Pose en applique
Pose en tableau
Précédent
Suivant
Guide Menuiserie

Devenir membre de Guide Menuiserie

Partagez votre expérience !