Isolation porte

La réglementation thermique 2018-2020

Réglementation thermique 2012, puis celle de 2018 à 2020.

La RT 2012 est actuellement la seule réglementation thermique applicable pour tous projets de construction à usage d’habitation. 

Elle s’applique depuis le 1er janvier 2013 avec des améliorations apportées en 2015, elle reste en vigueur pour l’année 2018 pour les habitations individuelles.

Conseil sur la RT 2018 : même si les articles de loi qui concernent les menuiseries sont pour l’instant différés, ils sont tout de même à considérer puisque, dans les deux années qui viennent, cela deviendra le standard, valorisant ainsi les investissements que vous aurez engagé cette année.

L’évolution de la réglementation thermique pour le passage en 2020

Quelques explications sur le principe de la RT 2012 

Voir les modifications apportées aux textes de lois applicables en janvier 2018.

Elle s’inscrit comme loi et exige 3 critères :

  • Exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti : BBiomax exprimée en point de coefficient BBio
  • L’Exigence de consommation maximale en énergie primaire Cepmax , la valeur de 40 à 65 KWh/m² /an
  • Exigence de confort d’été : Ticmax , la température intérieure maximale en été (26°C).

 Elle implique concrètement plusieurs points :

La surface minimale des baies vitrées doit correspondre à 1/6° de la surface habitable (hors particularité des petits logements), un traitement de l’étanchéité à l’air,  le traitement des ponts thermiques…

2018 : Quel impact sur la réglementation thermique

Cette nouvelle réglementation a un double objectif alliant bâtiments à énergie positive et bâtiments bas carbone.

A compter du 1er janvier 2018 : Arrêté du 22 mars 2017 modifiant l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants

Les bâtiments existants résidentiels sont également concernés par ces dispositions, elles s’appliquent également aux constructions neuves  ou extensions de petites surfaces < 50 m² en maison individuelle.

 

Nous mettons en lumière quelques articles avec les comparatifs entre ce qui est en vigueur et ce qui le deviendra.

Enveloppe du bâtiment – Parois vitrées

Article 9 : Actuel

Le coefficient de transmission thermique Uw des fenêtres, portes-fenêtres et façades-rideaux installées ou remplacées, exprimé en (W/m².K), doit être inférieur ou égal à la valeur donnée dans le tableau suivant :

Lorsque la fenêtre, la porte-fenêtre ou la façade-rideau est munie d’une fermeture, cette exigence peut être satisfaite en prenant en compte la résistance thermique additionnelle de la fermeture.

Article 9 : 2018 (différé), sur le même principe de calcul et de prise en compte, le barème change :

Annexe 3 : Le calcul reste à l’identique, seule l’appellation Uwf est remplacée par Uws .

La performance de l’ensemble composé d’une fenêtre et de sa fermeture est caractérisée par le coefficient U moyen jour-nuit, défini comme suivant 

Ujn = Uw + Uws/2Uw est le coefficient de la paroi vitrée nue,

 en W/(m².K) + Uws est le coefficient de la paroi vitrée avec fermeture, 

en W/(m².K), donné par la relation :  Uws=1/(1/Uw + ΔR

)Avec ΔR la résistance thermique additionnelle, en m².K/W, apportée par la fermeture. 

 

A défaut de valeurs fournies par le fabricant, les valeurs de ΔR du tableau suivant peuvent être utilisées 

Article 10 : Actuel, 

à défaut de valeurs connues des performances des fenêtres et des fermetures, les configurations décrites dans les tableaux suivants sont réputées satisfaire aux exigences de l’article 9.

Les vitrages décrits sont tous des double-vitrages peu émissifs à isolation renforcée (VIR).

Article 10 et 11 : 2018 (différé)

Les fermetures et les protections solaires extérieures sont maintenues ou remplacées.

Dans le cas d’un remplacement des protections solaires mobiles, celles-ci doivent conduire à un facteur solaire inférieur ou égal à 0,15. (Idem 2017)

 

Les fenêtres de toit installées ou remplacées doivent en outre satisfaire, par l’utilisation d’un vitrage de contrôle solaire, d’une protection mobile ou par l’association des deux solutions, à un facteur solaire de la paroi complète Sw ou Sws inférieur ou égal à 0,15.

Les protections solaires mobiles extérieures sont réputées satisfaire à cette exigence

Réglementation thermique 2018 : Nouveau label eco-énergie

Ce label Energie-carbone présente, pour les ménages, un avantage considérable : 

une habitation qui le respecte  reçoit un bonus de 30% de surface constructible.

La démarche est lancée depuis cet été sur les maisons individuelles et la première fût inaugurée le 16 Novembre 2017.

La maison atteint le niveau Énergie 3 (sur une échelle de 4 niveaux).

Guide Menuiserie

Devenir membre de Guide Menuiserie

Partagez votre expérience !