automatismes de portail battant à vérins et une serrure électrique verticale

Motorisation portail battant :
vérins ou vis sans fin ?

Une motorisation de portail battant avec des opérateurs apparents peut se décliner en deux familles de produits qui se distinguent par leur technologie opposée.

Motorisation portail battant

Une motorisation de portail électromécanique fonctionne avec des moteurs en 24 ou 230 volts alimentant un système d’entraînement mécanique (pignons) relié à une vis sans fin, d’où le nom d’automatisme de portail à vis sans fin.

À puissance égale de moteur, le critère « qualité » se jouera dans la conception et les matériaux constituant son système d’entraînement.

Sur le marché, il existe un grand nombre de modèles, de marques et de prix.

Une motorisation de portail avec des vérins hydrauliques fonctionne avec des moteurs en 230 volts qui alimentent une pompe hydraulique chargée d’actionner le vérin (tige).

L’atout maître de ce type de motorisation est sa fiabilité : les opérateurs apparents ne souffrent d’aucune surchauffe et d’aucune usure de pièces mécaniques en mouvement. 

Par contre, il existe peu de fabricants sur le marché : par conséquent, il y a moins de choix et les prix sont plus élevés.

Par ailleurs, il faut prévoir un entretien à travers le remplacement d’huile tous les 2 à 5 ans, selon votre situation géographique.

Motorisation de portail électromécanique ou hydraulique

Motorisation portail battant électrique en 24 ou 230 volts ?

Une motorisation de portail en 24 volts offre beaucoup d’avantages :

Un usage plus intensif avant de se mettre en surchauffe, un kit solaire pour assurer un fonctionnement sur batterie de secours ou encore un déverrouillage des opérateurs, disponible sur certains modèles en cas de coupure de courant. 

Par contre, l’avantage de leur système (ampèremétrique ou encodeur, selon l’appellation du fabricant) a également son revers. En effet, si ses calculateurs permettent de détecter des blocages qui s’apparenteraient à des chocs, cela interrompt le fonctionnement ou inverse le sens du mouvement en cours de votre portail.

Attention, tous les modèles ne sont pas à placer au même niveau : renseignez-vous sur la possibilité de couper ce système de détection sur la gestion de la carte électronique.

Enfin, pour la motorisation d’un portail à battants soumis à des rafales de vents ou exposés à de grandes variations de températures, il est recommandé de choisir un kit en 230 volts.

moteurs à vérins pour motorisation de portail battant

Quel angle d'ouverture peut-on obtenir avec une motorisation portail à battant ?

Possibilité d’ouvrir jusqu’à 130° selon certaines règles.

La côte connue est la “côte C”, ainsi que l’angle d’ouverture du portail désiré et la largeur de vos piliers. On s’aperçoit que la côte C de cet exemple ne peut excéder les 60 mm et que la course utile de l’opérateur (vis sans fin ou vérin) est de 310 mm.

Attention à la prise de la côte C, tous les modèles de fixations de portail ne sont pas forcément proposés dans l’axe de votre vantail et celui-ci peut se trouver en retrait.

Dans ce cas, prendre la côte de la moitié de la largeur de votre vantail jusqu’à l’arête du pilier.

Les règles qui s’appliquent pour tous les opérateurs à vérins pour la motorisation d’un portail à battants sont les suivantes :

  • À = B pour une ouverture de 90°
  • À > B si l’on souhaite un angle supérieur. Possibilité d’ouvrir jusqu’à 130° selon certaines règles.
  • À + B doit être inférieur à la course utile de l’opérateur. Votre opérateur doit toujours former un triangle en position fermée comme représenté dans l’exemple.

 

Dans les cas particuliers où la côte C se trouve au-delà (sur les vantaux fixés au milieu des piliers) et que vous ne pouvez pas vous orienter sur un autre modèle comme les motorisations à bras articulés (écoinçons < 185 mm pour un vantail de 2 m), sachez que le pantographe de la marque Geode répond à cette problématique pour les côtes C de 100 à 300 mm.

À noter que cette solution est également possible pour les portails ouvrants mono-vantail : le pantographe en version rallongée (jusqu’à 2 mètres) permettra alors de soulager le vérin.

Une autre solution est envisageable en fonction de la nature de votre pilier : faire une encoche suffisante pour y loger la patte de fixation arrière de l’opérateur.

Pantographe
Le pantographe permet de se jouer du retrait de fixation du portail, de soulager une motorisation d'un portail en mono-vantail ou d'accentuer l'angle d'ouverture.

Motorisation portail battant : Système de déverrouillage

Procéder à la motorisation du portail de votre maison implique de prévenir les cas de coupure de courant. De l’intérieur, tous les produits vendus sur le marché peuvent être déverrouillés, par contre de l’extérieur, l’emplacement du déverrouillage se situant sur l’opérateur : il est donc facile d’accès pour les portails qui vous permettent d’y passer le bras.

Dans le cas contraire, il existe deux possibilités :

Placer une serrure électrique et composer votre motorisation de portail avec un opérateur réversible (côté serrure) sur le vantail qui s’ouvre en premier et un bloquant de l’autre.

Choisir un automatisme de portail qui permet, selon les modèles de fonctionner sur batterie.

 

 

Types d'ouvertures pour les motorisations de portail battant

ouvertures possibles avec un portail battant

Le recours à ce type d’automatisme s’avère pertinent pour les portails avec récupérateur de pente ou les portails ouvrants vers l’extérieur qui, dans ce dernier cas, resteront une solution plus économique qu’un système d’automatisme enterrési votre zone de passage entre piliers reste suffisante.

De même, si vous avez un portail tout en bois, en cadre alu ou inox avec des renforts légers, le recours à un automatisme à bras est préférable.

Devenir membre de Guide Menuiserie

Partagez votre expérience !