Le système de domotique et ses capteurs pour votre maison

Le système de domotique avec ses capteurs et détecteurs sont utilisés dans différentes solutions (chauffage, alarme, motorisation de portail, commande de lumières…).

Ainsi, vous trouvez pour la gestion de votre habitat, des appareils fixes ou mobiles qui regroupent plusieurs fonctionnalités.

Nous abordons dans cet article les appareils (détecteurs, capteurs…) qui servent une solution d’installation simple de domotique pour votre maison, selon, qu’elle vous soit proposée en box ou avec un système à la carte par un domoticien.

Le système domotique : ses périphériques

Un système de domotique avec un capteur de luminosité ou une sonde d’ensoleillement

Les box de domotiques ou d’automatismes les utilisent pour la communication avec les protections solaires (stores, volets, pergolas ou brise-soleil à lames orientables), ils transmettent ainsi une valeur de lecture à la carte de gestion ou à une horloge.

Les détecteurs crépusculaires dans une maison sont généralement associés à un système de minuterie et à un détecteur de présence pour des commandes d’éclairages.

Système domotique avec capteurs de vent et sondes de pluies ou de neige.

Le capteur de vent fonctionne sur le principe d’anémomètre, il informe de la vitesse (et/ou) doublée par une girouette qui indiquera la direction du vent. 

Ils sont indispensables à un système de domotique qui pilote vos protections solaires extérieures, la mesure donne un ordre de commande.

Détecteur de pluie ou de neige, c’est une détection par sonde (< 5 sec) pour transmettre l’information, solution idéale pour les stores, volets de toiture et brise-soleil à lames orientables géré par un système de box domotique ou automatismes.

Elle fonctionne sur le principe d’une cellule de lecture, sa surface est chauffée, ce qui permet ainsi d’éviter que la cellule ne givre ou que l’eau ne s’accumule trop longtemps.

Des sondes plus spécifiques pour votre maison afin de mesurer la quantité de pluie tombée ou de relevé le taux d’hydrométrie dans le sol. Solution qui intervient pour l’optimisation des arrosages automatiques.

De nombreuses autres possibilités de capteurs, de sondes ou de détecteurs sont disponibles :

coupure de courant, capteur d’inondation, capteur de fuite d’eau, détection de fumée, capteur de température …

Nous traitons la domotique pour la gestion de chauffage et d’énergie dans cet autre article.

Une box d'alarme domotique avec des détecteurs de présence.

Généralement utilisés pour les systèmes de protection et de domotique, ces détecteurs se différencient par leur technologie et leur type d’installation en intérieur ou extérieur.

Détecteur infrarouge (IRP) :

Il émet des ondes infrarouges en veille et constitue ainsi sa valeur de référence.

Exemple : en cas de présence d’un corps chaud dans sa zone de sensibilité, celui-ci varie sa valeur et transmet cette information en contact à votre box de domotique.

Selon la configuration de votre habitat, les modèles diffèrent selon le champ de rayonnement, leur nombre de faisceaux, la prise de photos ou de vidéos de même que si vous avez un animal de compagnie, des filtres seront nécessaires.

Ce type de détecteur est sensible aux sources de chaleur et aux surfaces exposées aux rayons du soleil (véranda, baie vitrée…)

Détecteur hyperfréquence

Il détecte les déplacements, la vitesse, la masse et l’angle d’approche d’un corps qui passe devant lui.

Ce détecteur fonctionne sur le principe d’un radar en émettant des ondes qui lui sont réfléchies, cela varie sa fréquence de signal, que le corps détecté soit chaud ou froid.

Le détecteur bi-technologie

Il allie l’utilisation de l’infrarouge et de l’hyperfréquence pour son analyse de détection, cette alliance réduit les perturbations et les fausses données qu’il pourrait déclencher.

Très souvent utilisé dans les installations de box d’alarme et de domotique de maison.

Détecteur bris de vitre

Solution idéale pour les grandes surfaces vitrées qui ne peuvent être placées sous la protection d’un détecteur de mouvement, du fait d’être trop sensible aux sources de chaleur.

On distingue 3 technologies de détecteur de bris de vitre :

les détecteurs microphoniques, électro-physiques et les Piézo-électrique.

Ce sont avant tout des capteurs de par le fait qu’ils transmettent leur relevé de valeur à une interface pour analyse avant de communiquer à votre box de domotique.

En fonction du type de vitrage, comme exemple : les vitrages anti-effraction (feuilletés), vous pouvez perdre 25 à 50% du rendement des capteurs de bris de vitre.

Un électro-physique fonctionne sur la détection de l’énergie des vibrations émises par le bris d’une paroi vitrée.

Son principe repose sur un contact électrique établi par deux fils plongés dans un bain de mercure, la vibration ainsi détectée ouvre le circuit et envoie son protocole d’information.

Le Piézo-électrique fonctionne sur la détection des ondes avec une fréquence bien spécifique (200 khz) développée au sein du verre. A chaque variation de celle-ci, son analyseur au protocole intégré transforme l’information en contact remis à votre domotique.

Le microphonique fonctionne par microphone, son signal est amplifié puis traité par l’électronique associée au détecteur.

Il est toutefois assez facile à frauder par l’obturation du microphone.

Détecteur d'ouverture

Généralement utilisé pour une protection périmétrique (enveloppe de l’habitation) sur des volets, fenêtres, portes d’entrée, portes de garage (sabot magnétique).

Ils peuvent servir un système de domotique en alliant sécurité et transformation de l’information comme contact afin de réaliser des scénarios. Ils fonctionnent sur deux principes : 

une détection par contact mécanique qui agît comme un bouton poussoir maintenu enfoncé et la détection électromagnétique qui intervient comme deux aimants collés.

Les photocellules pour les motorisations de portes et portails

Les photocellules fonctionnent en détection infrarouge.

Les systèmes de barres palpeuses à câble ou à chaîne de contacts fonctionnent à la détection de pressions.

Les boucles magnétiques enterrées fonctionnent à la détection de métaux.

Tous ces capteurs transmettent un contact à l’interface de gestion de la motorisation, qui en définie leur rôle et les manœuvres à exercer.

Ils sont utilisés comme système de sécurité (nf) ou comme contact de commande (no), ils peuvent même avoir un double protocole. Exemple dans le cas d’un jeu de photocellules pour la sécurité d’un portail électrique en phase de fermeture, mais également comme contact de commande lorsque le portail est ouvert et qu’il attend le passage du véhicule pour se refermer.

Les détecteurs infrarouges peuvent servir également à la reprise d’informations d’une barre palpeuse sur une installation d’un portail coulissant.

La barre palpeuse d’une porte de garage est très différente de celle conçue pour les portails afin de résister à l’écrasement au sol en fermeture.

jeux de photocellules de sécurité pour un portail coulissant

Devenir membre de Guide Menuiserie

Partagez votre expérience !